La peau vit la nuit !

La peau est un bouclier de protection qui évolue en permanence pour s’adapter à notre environnement.

C’est aujourd’hui bien connu, c’est la nuit que le corps se régénère. Selon des études de chronobiologie la multiplication des cellules de la peau est son maximum à 1h du matin et à son minimum à 13 heures (elle produit alors 3 fois moins de cellules).
Le sommeil est donc une phase importante et intensive pendant laquelle les cellules s’activent afin d’éliminer les déchets, de réparer les éléments endommagés et fabriquer du collagène.

Cela semble logique quand on pense que notre peau subit moins d’agressions externes et profite d’une certaine tranquillité pour accélérer ces mécanismes de régénération.

En quoi consiste la régénération cellulaire ?

C’est un processus de renouvellement par division cellulaire. Les cellules souches de la peau, présentes dans les couches profondes de l’épiderme, se divisent en deux cellules filles. Une des deux cellules évolue vers la couche la plus superficielle de la peau afin de remplir ses fonctions de protection puis de s’éliminer comme cellule morte et l’autre reste en place et absorbent les nutriments pour pouvoir se diviser à nouveau.

Que ce passe t’il dans l’épiderme la nuit ?

La microcirculation est plus importante la nuit (en particulier entre 23h et 4h du matin) car elle apporte l’énergie et les nutriments nécessaires aux cellules (c’est pour cela que l’alimentation est également un facteur important).
De plus, la peau est plus perméable la nuit (en opposition à sa fonction de barrière la journée), elle est donc plus réceptive et absorbe mieux les produits de soins.

Sachant tout cela, il faut privilégier des soins qui favorisent la production de collagène et d’élastine, qui aident à relancer le travail de régénération et de réparation. La peau sera ainsi apaisée et prête à se défendre des agressions extérieure la journée.

Quelques conseils afin d’optimiser ce temps pour embellir votre peau et retarder le vieillissement cutané.

Rituel beauté indispensable :

1- Nettoyez votre peau chaque soir afin d’éliminer toutes les impuretés accumulées dans la journée et de favoriser la pénétration des actifs.
2- Chouchoutez et hydratez votre peau avec un sérum, une crème de jour et une crème de nuit ou encore des soins spécifiques adaptés à votre type de peau. Les soins de nuit sont logiquement plus riches que les soins de jour afin d’apporter à la peau les nutriments nécessaires à son renouvellement.
N’oubliez pas d’avoir un rituel de soin pour le corps également qui est aussi sujet aux agressions et au vieillissement (vêtements serrés, eau calcaire favorisent aussi la sécheresse cutanée et le affaiblissement de la peau)

 A partir de quel âge commencer les soins anti-âges ?

Chaque personne peut constater l’apparition des signes de l’âge sur son corps plus ou moins tôt selon différents facteurs (hérédité, stress, cigarettes, sport, alimentation…).

C’est entre 25 et 30 ans que le mécanisme de réparation et de régénération est moins efficace. Il est donc recommandé de commencer à intégrer des soins anti-âge dans votre rituel beauté dès que les 1er signes apparaissent.

Petits coups de pouce :

  • Boire beaucoup : tisane, thé vert, eau, infusion… en fin de journée.

  • Avoir un sommeil réparateur, idéalement avoir des heures de couché et de levé fixes.
  • S’auto-masser ou se faire masser avec un soin spécifique : cela active la microcirculation et aide à la pénétration optimale de vos cosmétiques.
  • Exfoliez votre peau 1 fois par semaine avec un gommage adapté afin d’illuminer votre teint et de favoriser la duplication de nouvelles cellules et appliquez un masque hydratant à l’acide hyaluronique pour adoucir votre peau et « l’alimenter ».

Vous souhaitez effectuer un diagnostic de peau et des explications concernant les produits adaptés à votre peau ? N’hésitez pas à me contacter !

PRENDRE RENDEZ-VOUS

Conseils alimentaires en cas de cure minceur ou detox

Suite à mon article sur le drainage, voici un petit complément afin de retrouver un équilibre sain, se sentir mieux, moins ballonné et de détoxifier le corps en cette période d’après fêtes !

Conseils en cas d’objectifs detox, minceur et anti-cellulite :

Si vous avez cet objectif, je vous rappelle que votre état d’esprit est très important avant de commencer une cure.
Il n’y a pas de solution miracle, il est évident que vous devrez certainement opter pour une hygiène de vie plus saine en changeant certaines habitudes alimentaire et en pratiquant une activité physique plus régulière.
Il n’est pas nécessaire de parler de régime, de se priver ou de se forcer car cela aura un effet négatif et rendra votre objectif plus difficile à atteindre. Vous devez définir un objectif réalisable, le vouloir vraiment, ressentir que cela vous fait du bien et surtout accorder du temps à votre corps pour s’adapter.

Au niveau alimentaire :

Avant tout changement alimentaire il est conseillé de faire ce qu’on appelle une descente alimentaire afin de « remettre les pendules à zéro » :

  • La micro-diète : effectuez un jeûne pendant 24h. Commencez le soir et ne mangez pas avant le lendemain soir. Vous pouvez boire de l’eau à votre guise bien évidemment.
  • La mono-diète : consommer 1 seul aliment pendant 24h à 48h (Riz semi-complet ou pommes cuites sont les plus recommandés)
  • Nettoyage du colon : 20g de sel de nigari dans 1,5l d’eau, à boire en une matinée pour un effet rapide, ou 1 verre tous les matins pendant 7 jours (aide aux coup de fatigues et à prévenir les maladies). Attention ! Prévoir de rester tranquille à la maison lorsque vous faites un nettoyage du colon.

Les aliments à favoriser ou à éviter :

Ceci n’est pas un régime simplement un rééquilibrage alimentaire. « Rien n’est mauvais à partir du moment où rien n’est dans l’excès ». Le but n’est pas de vous priver, simplement de retrouver des habitudes alimentaires plus saines.

  • Rappelez vous que si vous ne faites pas beaucoup de sport votre corps n’aura pas besoin de beaucoup de protéines pour fonctionner, adaptez donc votre consommation de protéine selon l’intensité de vos activités physiques.
  • Préférez les produits laitiers végétal aux produits laitiers animal (lait d’amandes, de soja, de noisettes etc). Chaque animal produit du lait pour son propre petit, un veau faisant entre 180 et 300 kg, ça semble logique que le lait de vache n’est pas du tout adapter à la morphologie humaine. L’apport en calcium peut se faire par des amandes par exemples.
  • Diminuez votre consommation de viande rouge qui est difficilement assimilable par l’organisme. Préférez les poissons et viandes blanches.
  • Évitez la consommation de sucres industriels et raffinés qui ont une valeur plus calorique que nutritionnelle. Le sucre de canne blanc, le sucre blond et la cassonade sont des sucres qui ont été raffinés par un procédé industriel et qui ont ainsi perdu leurs vitamines et minéraux. Au niveau nutritionnel, mieux vaut donc opter pour des sucres complets généralement en vente dans les magasins bio.
  • Le blé est un aliment qui fait gonfler le corps, difficile à digérer et qui favorise les ballonnements, évitez/diminuez donc votre consommation de blé et de ses dérivés (pâtes etc)
  • Mangez lentement, en plus petite quantité mais plus souvent et évitez de sauter de repas. Cela évite à votre organisme de stocker les graisses.
  • Mangez plutôt chaud que froid, votre corps assimile mieux les aliments tièdes. Il aura moins de travail à faire pour digérez et se fatiguera moins (si vous mangez froid accompagnez cela d’une boisson chaude)
  • Préférez boire tiède et entre les repas que pendant les repas.
  • Dans notre culture nous avons une alimentation qui est très acide ce qui favorise les inflammations, essayez d’incorporer des aliments alcalin à votre alimentation (algues, Oléagineux, herbes aromatiques non cuites).

Si vous en ressentez le besoin, n’hésitez pas à faire un bilan avec un nutritionniste et avec votre médecin.